Ligue 1 : Les écarts du Derby olympico

La rencontre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais a connu une interruption en raison des écarts des supporters lyonnais. Cet état de choses n’est pas passé inaperçu au niveau de la presse européenne. Les médias européens ont tous fait cas des incidents survenus lors du match entre les poulains de Peter Bosz et ceux de Jorge Sampaoli ce lundi.

Le président de l'OM ne coupe pas la nuque

Le président de l’Olympique de Marseille n’a pas manqué de qualificatif pour décrire ce qui s’est passé entre L’OM et l'OL. Pour mieux comprendre les émotions de ce dernier, veuillez lire le site. En effet, Pablo Longoria a parlé de « soirée noire » pour le football français en évoquant les incidents qui ont conduit à un probable report du match entre les deux olympiques français. L’interruption définitive de la rencontre a fait beaucoup parler sur le vieux continent. L’équipe entre en scène avec comme titre en bandeau « une nouvelle soirée de honte pour le football français ». Le média sportif a préféré faire ressortir le caractère « inacceptable » et « dégoûtant » de cette soirée dont le clou a été le jet d’une bouteille d’eau à destination de Dimitri Payet qui a reçu le projectile directement sur la tempe. Au niveau de la presse local, le quotidien du Rhône, « Le Progrès » qualifie les faits de minables. Du côté de Marseille, la pression est montée d’un cran ; la Provence et La Marseillaise s’indignent en disant « Assez » et « Maintenant, ça suffit ».

La pagaille en France

L’incident survenu lors de l’Olympico français a retenti bien au-delà des frontières de la France. Les médias espagnols n’ont pas manqué de relayer l’information. En effet, As a eu une inspiration et a placé sur sa Une « Bouteille de suspension ». Si on peut qualifier les faits similaires qui se sont produits en débuts de saison de « faits isolés », le temps a prouvé qu’en France, il y a plus de choses qui se produisent en dehors des terrains de football que dessus. La Marca soutient cet avis en affirmant « Ils n’apprennent pas ». La situation dont a été victime Dimitri Payet vient juste confirmer le fait que la discipline dans les stades français laisse encore à désirer. L’Angleterre n’est pas restée en marge de l’actualité, car The Times n’a pas manqué d’aborder le fiasco de l’Olympico. Le Daily Mail aborde le sujet en parlant de « désaccord » entre les deux parties en ce qui concerne la reprise ou non du match et du fait que la soirée prenne fin sur un « scénario chaotique ». Avant qu’une quelconque décision ne soit prononcée, il faut dire que toutes les deux équipes ont connu une défaite sur le coup. Sans oublier A Bola qui est un des plus grands organes du Portugal qui a énoncé la « chaos en France ». Il faut dire que de tels évènements font office de contre publicité pour le championnat français.